juin/juillet 2016

Jeudi 02 juin : INNER TERRESTRIAL/20h30/prix 5€

Genre : ska/punk/rock

inner

Inner Terrestrials est un groupe britannique originaire du quartier de Brixton (Londres). Ils diffusent depuis 1994, un mélange de ska, de punk et de rock, créant ainsi un son original, puissant et électrique. L’engagement et le militantisme des membres du groupe est présent dans chaque chanson: le droit des squatteurs, le droit des animaux, les luttes environnementales et sociétales. Ils ne cessent d’écumer les scènes punk d’Europe ou d’ailleurs, malgré la triste et récente disparition de Paco, le batteur d’origine, remplacé pour cette tournée en France par Michel, batteur des Six/8.

Samedi 04 juin :

VITAS GUERULAITIS/GUILI GUILI GOULAG/21h/prix libre

VITAS GUERULAITIS

Genre : trio dada psyche kraut-punk

vitas

« Vitas Guerulaitis est :

Un trio idiot.

Un joueur de tennis mort avec une faute d’orthographe.

Un nom imprononçable.

Le plus fougueux des groupes de musiques inconnues. »

 

GUILI GUILI GOULAG

Genre : afro psyche crunch noise… harpcore

guili2

« GuiliGuili Goulag c’est des cordes qui cognent, du rythme qui hypnotise et une voix qui sort du plancher. Ça te chatouille autant que ça te rend hystérique. C’est comme écouter à travers des canalisations rouillées, les incantations psychédéliques de membres d’une lointaine peuplade coincée entre différentes temporalités. Une messe vodou, un culte étrange où un fétiche au langage improbable serait incarnée par la complicité malsaine d’une batterie, d’une basse et d’une harpe celtique. Dès lors nos jambes et nos bras se mettent à danser autour d’eux. Le moi s’effrite, laissant place à une meute animale crédule et suppôt des rites sordides à venir. »

Dimanche 05 juin :

SLOW SESSION IRLANDAISE/17h/entrée libre

Vendredi 10 juin : VAGINA TOWN/21h/prix libre

Genre : garage punk rock

vagina

« Le village de Vagina Town en Angleterre est le théâtre d’un phénomène mystérieux. Tous les habitants et les animaux deviennent inconscients pendant plusieurs heures ainsi que toute personne qui pénètre dans un périmètre autour du village. Même des militaires équipés de masque à gaz s’évanouissent. La population entière se réveille au même moment sans qu’il soit possible aux autorités de trouver une explication au phénomène. »

 

Samedi 11 juin : SUPERFUSION/21h/prix libre

Genre : blues, rock, jazz

superfusion

La combinaison à l’infini du blues, du rock, du funk, du jazz fusion, dans des compositions originales qui dégagent une énergie palpable dans la frénésie du jeu : « c’est l’alchimie du groupe Superfusion ». De ses maîtres, de John Fogerty à Jaco Pastorius, en passant par Marcus Miller , Superfusion a gardé l’extrême audace où tout est permis pour repousser toujours un peu plus les limites dans le jeu, où seul compte le plaisir, et signe des compositions dans une pure fusion inventive. L’énergie du titre « Profuzion », les sonorités métissées de «Magreb » et de « Havanna bass », les cordes sensibles et saturées de « Ré Active » témoignent de la liberté indéfectible à laquelle est attachée le groupe. Dans la tradition du genre fusion et de la liberté propre au jazz, la musique progressive de Superfusion est typiquement une musique instrumentale. Les longues phrases d’improvisation servent des signatures rythmiques parfois complexes mais sans cesse réinventées, comme autant de réactions en chaîne, qui se répondent en des chorus nerveux, et en font des morceaux adaptés à la scène. De ce mélange intime électrique, Superfusion tire toute sa saveur, dans une étonnante « salade de free »…

Batterie : Jean-Charles

Basse : Jérôme

Guitare : Damien

Saxophones et clavier : Franck

Dimanche 12 juin : UN MONDO DI SOLE
par la Cie JOCALUNA/11h/prix libre

Genre : spectacle pour enfants de 0 à 4 ans

un undo di solo

Rencontrer un papillon, sentir le bruit de la pluie, laisser le vent chatouiller ses oreilles, apprivoiser la peur…

grandir, dans une langue d’ici et une d’ailleurs.

De et avec Carla Santicchia

Idées, scénographie et costume : Claire Connétable

Mise en scène : Noëlle D’Alsace

Chansons : Joël Vaillant

Dessin : Cecilia Tamburini

Jeudi 16 juin : BAR A VIN/à partir de 19h/entrée libre

Genre : dégustation de vins

bouchons

Vendredi 17 juin : MADELEINES par la Cie du Tapis Bleu/21h/prix 5€

Genre : théâtre/récit

madeleine

« Les madeleines sont quatre vieilles dames d’une maison de retraite qui se racontent à une visiteuse
et retrouvent le goût des madeleines de leur enfance, de leur jeunesse, des premiers âges de l’adulte.
La visiteuse chemine de vie en vie,  de paroles en paroles, de pays bretons en pays gallos, de tempérament
en force de caractère, de souvenirs en souvenirs vibrant encore d’une vie bien présente..

Ce texte de fiction juste et contrasté, met en parallèle quatre personnages qui n’ont en commun que leur âge,
leur prénom et l’endroit où elles terminent leur vie. Le texte fait apparaître la puissance et la diversité d’une figure souvent négligée,
la femme âgée, au travers de grandes thématiques comme les souvenirs d’enfance,
la découverte de l’amour et de la sexualité, les souvenirs de la guerre… »

 

FETE DE LA MUSIQUE

Samedi 18 juin :
KALBANIK’S ORCHESTRA/SKALATORES/FLYING MONKEYS/Cie FEU NON BULLE/à partir de 18h/entrée libre

KALBANIK’S ORCHESTRA

Genre : musique des Balkans

kalbaniks

Kalbanik’s Orchestra, vous emmène du côté des Balkans …tout frais sortis du territoire de la Kalbanie, ses 15 musiciens interprètent un répertoire où se mêlent airs traditionnels de Macédoine, Turquie, Grèce, Serbie, Roumanie, …et reprises du Koçani Orkestar, Mahala Raï Banda, Slovonoski Bal ou Shantel…..
Laissez-vous gagner par la fièvre balkanique du Kalbanik’s Orchestra !
 
LES SKALATORES

Genre : ska/rocksteady/reggae

les skalatores

Les Skalatores, c’est le groupe de ska/rocksteady/reggae nantais qui monte, évidemment…

Les Skalatores tiennent haut la rampe, avec un son fusionné autour des meilleurs standards de la Jamaïque et de l’Angleterre éternelle mais pas seulement.

Pas question de copie conforme pour autant. Si le ska d’Angleterre est souvent présenté en damiers noirs et blancs, l’origine variée des musiciens – jazz, soul, latin, rock, fanfare – remet le programme en couleur et en lumière, grâce à son étincelante section de soufflants.

Quelques repères, en vrac, des musiciens qui comptent pour eux : The Skatalites, Toots & The Maytals, The Specials, Madness, Dean Fraser, Monty Alexander, Ernest Ranglin, Sly Dunbar & Robbie Shakespeare, Steel Pulse, New York Ska Jazz Ensemble, Santiago Downbeat Ska Jazz, North East Ska Jazz Orchestra, Rotterdam Ska Jazz Foundation, Groundation, Jim Murple Memorial, Toulouse Skank Foundation, 38 Dub Band etc…

 

THE FLYING MONKEYS

Genre : soul-rock

flying monkeys

« The Flying Monkeys est une formation nantaise de 4 musiciens évoluant dans un style influencé par le Rock et la Soul 60’s et 70’s. Le chant puissant de Stéphanie et la guitare bluesy de Sébastien sont portés par la rythmique incisive de Jérémy et Sylvain. Avec énergie et feeling, The Flying Monkeys revisite de bon vieux classiques (Stevie Wonder, Curtis Mayfield, T REX …) mais aussi des chansons d’artistes plus récents (Selah Sue, Black Keys, WolfMother…). »

Cie FEU NON BULLE

Genre : spectacle de feu et de marionnette

Vendredi 1er juillet : SITAR SONIC (Paco Rodriguez ex GAMINE)/+ guest : FRENCH TOURIST/21h/prix 5€

SITAR SONIC

Genre : indian vibe dub electro

sitar sonic

Sitarsonic est le projet solo de Paco Rodriguez ex co-leader et guitariste du célèbre groupe Gamine dans les années 80 dont tout le monde se souvient grâce au tube « Voilà les anges ». Paco est aussi le producteur du premier album des Little Rabbits. À la séparation du groupe Gamine, Paco part vivre en Inde et découvre les joies, le mysticisme de la musique indienne et du boudhisme. Depuis maintenant plus de 20 ans, il joue presque exclusivement du sitar pour une musique planante mélangeant tradition indiennes et groove dub electro. À cette occasion il sera accompagné du French Tourist, défricheur de talent à qui l’on doit la venue à la Motte de tous les artistes de Tucson Arizona (Brian Lopez, Gabriel Sullivan, Billy Sedlmayr, Al Foul, Tom Walbank).

WEEK END DE FERMETURE

Samedi 02 juillet : LES SEPANOUS/KAWA BROTHERS/
NABIL BALY/EILEEN/à partir de 17h/prix libre

LES SEPANOUS

Genre : chansons pour enfants

sepanous

Thomas Bardet, Fabien Gillé et Stéphanie Le Lay vous ont mitonné un concert aux petits oignons. Dans leurs textes, le loup se fait malmener affectueusement et les contes de notre enfance n’ont plus tout à fait le même goût.

Un aperçu de leur recette ? Un style musical varié et dynamique, des textes décalés et souvent drôles.  Pour la cuisson ? A vous de voir…

KAWA BROTHERS

Genre : musique soufi

kawa

Issus d’une grande famille de musiciens dont la connaissance et la pratique musicale se transmettent de père en fils, les frères Kawa poursuivent cette voie de la musique classique indienne et soufi en s’exportant dans le monde entier.

Le groupe sera en France à l’occasion de l’enregistrement de son nouvel album, produit par Adjololo System.

NABIL BALY

Genre : world/musique traditionnelle des Touaregs d’Algérie

nabil

NABIL BALY ce sont quatre musiciens Touaregs venus du cœur du Sahara, une petite ville nommée Djanet à l’extrême sud-est de l’Algérie. Le groupe s’articule autour de Nabil qui, comme tous les Touaregs, est nourri de sa culture, de son patrimoine, de son environnement. Il est, de plus, le digne héritier d’une grande famille de musiciens, dont Baly son père, poète et joueur de ud réputé.

S’ils s’inscrivent dans la mouvance de la musique touarègue contemporaine, ils ne marchent pas pour autant sur les traces de leurs ainés les Tinarewen. Ils ont un langage singulier parmi les groupes Touaregs dont ils se démarquent. Leur musique témoigne d’une part de leur culture, de leur identité touarègue dont ils sont très fortement imprégnés, et d’autre part de leur appartenance au Maghreb. Ce qu’ils jouent reflètent ce qu’ils sont : issus d’un peuple, d’une tradition, vivant sur un territoire arabe mais de culture touarègue. Leur musique voyage ainsi entre pur « tinde » traditionnel, chaabi algérien, blues du désert… Avec guitares, basse, percussions et voix, se nourrissant des partages, ils nous invitent à la croisée du Sahara et du Maghreb.

« Depuis des années notre Sahara est en proie aux troubles, aujourd’hui le monde entier s’embrase… Alors, plus que jamais, la culture doit être porteuse d’espoir. Jouer sur une scène, c’est pour nous l’occasion de faire connaître notre musique, nos racines, nos origines, et c’est ainsi l’occasion du partage, de la rencontre, c’est faire du lien, c’est rester libres et ouverts sur le monde ». NABIL BALY
EILEEN

Genre : rock flash coldwave

eileen

 Le spleen new wave des ballades dépressives d’eileen

« I feelmyselfgoing down » (je me sens glisser) chantent en anglais les nantais d’eileen, trio de rock post punk égaré dans le troisième millénaire et le Grand-Ouest. Intimistes et déprimées, les chansons du jeune groupe n’appartiennent que de façon générique à la planète rock’n roll. Ils se démarquent de leurs contemporains par leur indifférence aux courants ambiants, puisant leurs inspirations dans la musique new wave du début des années 80.

Les mélodies sont envoûtantes et formatées par des lignes claires et limpides d’arpèges de guitares minimalistes. Fascinés par par les affres de la dépression, les vocaux sont chagrins et timides, ils flirtent à contre coeur avec le micro comme on hésite à plonger les abysses…

Nirvana faisait exploser sa dépression en gerbes sonores agressives, The Afhgan Whigs l’évacuaient par vagues menaçantes. Eileen s’y glisse et s’y enroule pudiquement comme dans un linceul glacé…

Dimanche 03 juillet : MA VALISE/KUNBE/à partir de 19h/prix libre

MA VALISE

Genre : chansons rock métissées

ma valise

Entre rock et musiques du monde, MA VALISE s’invente un style «sans frontières» nourri des musiques d’Afrique de l’ouest, de rock, de sonorités latines ou jamaïcaines… Chanteurs polyglottes (français, bambara, espagnol, anglais ou wolof), ces 4 musiciens offrent un métissage festif et original en mélangeant les langues du monde comme un curry d’humanité.

 

KUNBE

Genre : afro groove du Mali

kumbe

KUNBE la “rencontre” (en Bambara) est le fruit de plusieurs années d’échanges et de coopérations entre 3 musiciens Maliens et 3 musiciens Français. Entre les musiciens Maliens intervenants et Vincent Livenais (musicien claviériste et coordinateur de ce stage) naît l’envie de se lancer dans une nouvelle aventure artistique en associant ses deux frères Jean-Louis (guitare) et Antoine (basse). Le projet franco-malien KUNBE voit ainsi le jour au printemps 2012. Cette nouvelle fusion artistique repose sur l’univers mélodique du chanteur Mountaga Diabaté (Super Rail Band de Bamako, Toumani Diabaté), issu d’une famille de griots, dont le style Malinké (Mandingue) est prépondérant et donne la ligne directive des arrangements. Avec le batteur Morissanda Diabaté, ils forment un duo chant/batterie surprenant de complicité, sur lequel se posent avec virtuosité et légèreté les mélodies galopantes du guitariste Sékou Marcel Coulibaly.

Toujours avec cette même singularité d’associer spontanément et, avec la plus grande intégrité, l’énergie et la couleur du rock avec les tourneries poly-rythmiques Africaines, les Frères Livenais apportent à KUNBE une particularité assumée, dans un univers musical déjà bien connu du grand public, celui de la musique Mandingue.

 

Laisser un commentaire