En ce moment à la Motte…

La Motte vous propose au moins un concert/spectacle chaque week-end. Nous sommes ouverts du jeudi au dimanche, à partir de 18h. Soirée jeux (cartes, jeux de société…) tous les jeudi. Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir chaque semaine toutes les infos : lamotteauxcochons@hotmail.fr

 

 

jeudi 24 mai

18h – entrée libre
INCROYABLE COMESTIBLE
(échanges autour des plantes)

Originaires d’Angleterre, les Incroyables Comestibles (en anglais : Incredible Edible) sont un mouvement participatif citoyen de bien commun – mondial, autonome, totalement apolitique (au sens partisan du terme) et non marchand – humain, éthique, solidaire, qui reconnait l’unité de la vie et du genre humain, et coresponsable du tout. Il est animé par l’idéal de nourrir l’humanité de façon saine pour l’homme et pour la planète, localement, en suffisance, dans la joie et la dignité de chacun. 
Concrètement, il cherche, par la nourriture comme facteur d’unité et de convivalité, à reconnecter les gens entre eux et les reconnecter à la terre nourricière. Par des actions simples et accessibles à toutes et à tous, les Incroyables Comestibles cherchent  à promouvoir l’agriculture urbaine participative en invitant les citoyens à planter partout là où c’est possible et à mettre les récoltes en partage. 
Les Incroyables Comestibles se présentent comme le mouvement de la co-création joyeuse de l’abondance partagée. Il s’adresse aux “gens ordinaires”, simple citoyens du monde, désireux de faire leur part dans la construction d’un nouveau monde, un monde qui prend soin de l’humain, qui prend soin de la planète, et qui veille à la juste et équitable répartition des ressources. Il s’adresse à celles et ceux qui veulent être eux-mêmes/elles-mêmes le changement qu’ils/elles souhaitent voir dans le monde.
Ces rendez-vous permettront d’échanger nos savoirs autour des plantes, nos envies quant à du troc, faire des trucs ensembles sur la commune de St hilaire. Tous les 4e jeudis de chaque mois à la Motte aux cochons.


vendredi 25 mai

21h – entrée libre
SCÈNE OUVERTE
avec BLEU INDIGO (jazz bossa) + THE GALLIANOS (pop rock)


samedi 26 mai

21h – prix libre
SILVER JETT
(Swingin’ RockaBilly)

Formé en janvier 2018 à Nantes, SILVER JETT c’est du swingin’ rock’a’billy repris avec énergie par Mistiti au chant (Bérurier Noir, Magical Mystery PunX, Trouble Juice, Les Oïdgts), JD Jouannic à la contrebasse et aux chœurs (Sanseverino, Jim Murple Memorial, Anis, La Clinik du Dr Shultz, Parabellum), JMi Leduc à la guitare (Swampy Jive, Les Ducs & Co) et Rouzman à la batterie (Drifting Sailors, La Phaze, Dileurs, The Cash Stevens).
https://www.facebook.com/Silver-Jett-129439243787813/


samedi 2 juin

20h30 – 5€

KIM GIANI
(blues de geek)

« Je m’appelle Kim Giani, je suis né en 1977 à Cannes. Il faisait beau il y’avait du disco à la radio. Très vite ma famille est retournée à Paris pour le travail. Il faisait pas beau mais il y’avait de la musique partout car ma famille en jouait. Mon père jouait de la batterie avec plein de gens comme par exemple Higelin, ma tante chantait de la pop sous le nom de Lina et mon oncle criait du punk avec Calcinator. Ils faisaient des disques et ils avaient plein de copains. Plus tard mes parents se sont séparés mais je ne l’ai pas bien compris. On est partis avec ma mère à Bordeaux. Il pleuvait souvent mais il y’avait l’océan pas loin et ma mère travaillait à la radio. Et il y’avait de la new wave.
A cause d’ un secret de famille je suis devenu à moitié crétin mais j’ai appris la batterie entre temps. La pop de cette époque là était débile comme moi avec un son de mauvaise qualité, ça m’a plu, j’en ai fait et j’ai commencé à publier des disques chez plein de labels indépendants quand j’avais 16 ans. Il y’avait aussi des grosses maisons de disques qui me demandaient des chansons mais ils étaient lents et voulaient toujours modifier plein de trucs alors je leur ai demandé qu’on s’appelle pas trop. En plus j’étais au lycée et le Bac m’angoissait vachement. Comme je n’aime pas la frime qu’il y’a dans le rock, j’ai pensé que mon prénom suffirait comme nom de scène, et que ça serait mieux que Splang ou Shpoueff, ou Flagnst. J’ai voulu chanter en anglais à un moment où c’était interdit par les radios, alors j’en ai chié pour vendre des disques mais je me suis débrouillé et ça allait. J’ai décidé de faire uniquement de la musique dans la vie et j’y suis arrivé finalement assez vite car je jouais de plein d’ instruments, que j’étais un peu dj house, et un peu busker (le nom sans équivalent français qui veut dire musicien de rue sans être punk à chien pour autant).
Au milieu des années 2000 mes chansons ont plu d’avantage qu’avant, j’étais content, alors je suis parti vivre à Paris. J’ai croisé plein de gens, j’ai fait de la musique avec Dionysos, Olivia Ruiz, Uminsky, Mathias Malzieu, Daniel Johnston, Yuskek, Carmen Maria Vega et plein d’autres, puis j’ai écrit des chansons avec Cléa Vincent, chantée par Luce, puis une avec Yuksek pour lui même, puis une pour Robot Caca, et puis d’autres chansons chantées par moi même, bien sûr. J’ai aussi animé une télé sur le web, dessiné des bédés, fabriqué des clips, bref je me suis bien amusé. J’ai publié une trilogie un peu disco, changé plein de fois de label, publié plein d’albums, tout en écrivant aussi la musique des spectacle “Play”, “Les Fusées” et “De La”.
Voilà ce qu’il s’est passé pour moi entre 77 et maintenant. Je vous laisse, j’y retourne. Bisous. »
https://www.facebook.com/kim.giani
https://youtu.be/jfIePl-gNU4
https://youtu.be/ErivBAgRGAk

MANON TANGUY
(chanson crocodilienne)

Manon met les formes et aussi les sens. Les formes de l’enfance, espiègle et coquine et tous les sens de la vie, les sensuels, les charnels, les sens interdits et un sens évident de la musique et de la poésie pour nous ramener dare-dare vers la réalité adulte. On va vite grandir parmi ses crocodiles.
https://youtu.be/9eEtTC2bKew
https://youtu.be/vb8BuvctJvA
https://youtu.be/ulmc5ct0RAI


dimanche 3 juin

17h – entrée libre
SLOW SESSION IRLANDAISE


vendredi 8 juin

20h30 – prix libre

KEVIN ROBERT THOMSON aka HAZEL ATLAS
(electric folk-soundscape-ballads – USA/Enablers)

Kevin Robert Thomson, alias Hazel Atlas, est surtout connu comme l’un des guitaristes et auteurs du groupe Enablers. Jon Fine a écrit dans Vanity Fair : « Kevin Thomson est l’un de ces gars qui a tranquillement mis en place une longue et intéressante carrière qui traverse les décennies. » Il vit à Oakland en Californie et passe beaucoup de temps sur la route…
https://kevinrobertthomson.bandcamp.com
https://www.facebook.com/soundsandscenerybyKRT/
https://www.youtube.com/watch?v=_RFnknzUENs

ARIANNA MONTEVERDI
(indie folk)

La délicatesse du songwriting d’Arianna Monteverdi prend sa source quelque part entre le Texas et les Appalaches. Sa voix transporte vers un ailleurs singulier et envoûtant, inscrivant sa musique à la croisée des chemins: entre Americana, Old Time, et l’énergie retrouvée d’un cœur brisé à la Dolly Parton. Depuis 2011, on l’a notamment vue en première partie de Laetitia Sheriff, CW Stoneking, Glenn Jones, Arborea, Frank Fairfield, Rodrigo Amarante, Elvis Perkins, The Deslondes, et Josh T Pearson, pour lequel elle ouvre à deux reprises en 2011 à Lyon et en 2015 à Paris (événement La Route du Rock Booking). Getting Close, enregistré en duo avec Vincent Dupas (My Name Is Nobody, Havalina Records/Murailles Music), et produit par Vincent Robert (Electric Electric, la Colonie de Vacances, Murailles Music) est sorti  en juin 2017 chez Les Disques Normal.
http://ariannamonteverdi.com/
https://soundcloud.com/arianna-monteverdi
https://www.youtube.com/channel/UCGNada1_YA5aLj8CfkRx13A


samedi 9 juin

21h – prix libre
BRUME
(chanson rock intime)

Une voix de femme qui s’enroule comme un sortilège dans les arpèges d’une guitare électrique et qui flirte avec les vibrations d’une basse…
 Un nuage de mots familiers, piquants, obsessionnels agencés par Marie Normand (auteure, chanteuse pour Chansons Primeurs ou Cap au Nord pendant 10 ans…) et mis en musique par la bassiste et le guitariste du groupe de rock nantais Howlin‘ Blacksheep.
« Je suis allée voir BRUME en concert. C’est un régal. Avec son climat musical chanson-rock, BRUME vise juste, car sous ses airs intemporels, le groupe a quelque chose de notre temps, d’extrêmement contemporain… » Murielle Magellan (romancière, scénariste)
https://www.facebook.com/brumechanson/
https://brumechanson.bandcamp.com/
https://youtu.be/ym7NLIv1SWE


vendredi 15 juin

21h – 5€
GOLDEN BOOTS
(american roots rock destructuré)

Difficile de les écouter sans les adopter. C’est à Tucson, Arizona, que Ryen Eggleston et Dimitri Manos exercent leurs grands talents de songwriters, leur insatiable curiosité pour la musique et leur goût du bricolage sonore, qualités qui feraient presque dire que la musique est leur langue maternelle.
https://www.facebook.com/goldenbootsband/
https://goldenboots.bandcamp.com/


samedi 16 juin

20h30 – prix libre

EPAIS
(rituels et textes étranges)

« ils se servaient de grands bols de cendre qu’ils avalaient tranquillement »
epais666epais.bandcamp.com

BIZMIZ
(postpunk)

Inspiré, à la poésie punk et barbare, à faire chanter des hordes de casseurs ; enchevêtré de sons, d’ambiance, de refrains, de violence et de tournis… vomissant dans les caniveaux de Bordeaux, un reste de sursis poétique.
https://bizmiz.bandcamp.com/


dimanche 17 juin

20h – prix libre
HISTOIRE DE LA DANSE ORIENTALE
(conférence dansée)

La conférence dansée retrace l’histoire de la danse orientale, du culte des déesses- mères aux cabarets égyptiens, en passant par l’empreinte des danseuses tziganes. C’est aussi l’histoire de femmes, d’origines et de conditions sociales diverses et variées, qui traversent cette danse, à la fois intime et festive.
Carine Cottineau est art-thérapeute, danseuse et plasticienne. Elle explore, le temps d’une conférence dansée, l’histoire de la danse orientale, et propose des ateliers de danse et/ou d’art-thérapie.
Danseuse : http://www.collectifdubancjaune.fr/kaleides
Professeure de danse orientale et flamenco : http://www.dansesorientales.com/


WEEK-END
FIN DE SAISON

vendredi 29 juin

21h – prix libre
IBRAHIM KEITA & NANKAMA
(musique Burkinabée moderne)

Formé en 2010 au Burkina Faso, le groupe Ibrahim Keita et Nankama, dits « les apporteurs de joie », c’est six musiciens qui nous font partager la musique burkinabé et africaine à travers la joie, la chaleur et le savoir-vivre transmis des anciens.
Tous issus de famille de griots, ils modernisent les rythmes tra­ditionnels mandingues et les mélangent à ceux du blues, de la salsa, de l’afro beat, du reggae ou du funk. Des congasses au djembé, du n’goni à la kora, on passe par tous les instruments africains.
Griot moderne et poly instrumentiste, Ibrahim Keita nous emporte dans sa passion, héritage reçue des anciens griots, gardiens des histoires et de la musique des hommes intègres.
Ibrahim Keita & Nankama seront en tournée dans toute la France de mai à août 2018.
http://mamakao.org/les-artistes/ibrahim-keita-et-nankama.html
https://www.facebook.com/nankamaband/
https://youtu.be/RLKvxoapleg

samedi 30 juin

FÊTE DE LA MUSIQUE

Devant la Motte. Programme à venir.

dimanche 1er juillet

à partir de 16h – prix libre
CONCERTS
SURPRISES
Programme complet à venir.